La Haye de Routot © 2014
Mentions légales
Plan du site
La Haye de Routot
Site réalisé avec Web Acappella v 3.1.1
Hébergé chez Ovh
Les Ifs, généralités
Nos ifs remarquables avec leur chapelles : Sainte Anne et Notre Dame de Lourdes
L’If commun ou If (Taxus baccata) est une espèce de conifères de la famille des Taxaceae. Très longévif, poussant lentement, c’est un arbre qui se prête bien à la taille. Il est parfois appelé if à baies. Un peuplement d'if est appelé « ivaie ». Ces peuplements sont devenus rares. Ils sont protégés au titre d'habitat prioritaire en Europe. Les ivaies sont parfois ripicoles et certaines étaient ou sont encore (en Algérie par exemple) des bois sacrés. L'if est un arbre qui mesure de 12 à 15 mètres de hauteur et peut atteindre 20 mètres de haut, mais la plupart des individus sont généralement plus petits. La forme est variable avec une cime irrégulière et un tronc court et noueux d'où partent des branches à quelques centimètres du sol. Les formes en buisson sont également fréquentes. L'écorce de l'arbre va du brun à un brun rougeâtre (parfois très foncé voire pourpre). L'écorce est assez fine et se détache généralement en fines écailles. Les feuilles sont des aiguilles souples, plates de couleur vert foncé dessus et vert plus clair dessous. Elles mesurent généralement entre 20 et 35 mm. Les aiguilles sont insérées en spirale autour des pousses. L’if est une espèce dioïque : les fleurs des pieds mâles, jaunâtres produisent au printemps un pollen jaune et abondant. Les fleurs des pieds femelles sont verdâtres et forment des fruits charnus, rouge vif : les « arilles » qui, jadis étaient consommées en confiture. Seule la chair du fruit n'est pas toxique. Sucrés, les fruits sont consommés par les oiseaux qui en rejettent la graine dans leurs excréments, ce qui contribue à la diffusion et à la reproduction de l'espèce. La graine toxique n'est pas digérée par ces animaux. L'if est le symbole de vie et de mort. Les anciens Celtes et une partie des Germains l'associaient à la mort. Jules César rapporte dans De bello gallico que le chef éburon Catuvolcos se donna la mort en ingérant de l'if. Sa longévité (il peut dépasser 2 000 ans) et son caractère sempervirens dans des régions tempérées où les conifères étaient rares peuvent expliquer pourquoi cet arbre est lié à l'immortalité. Pour les chrétiens, l'if est le symbole du lien entre le ciel et la terre. Il est abondamment planté aux abords des cimetières et des églises en raison de sa longévité. En complément : 2 fichiers Pdf L'If et les cimetières et Taxus baccata Sources et photos ci-dessous : Wikipédia

Galerie photos
Accueil Curiosités Historique Le four à pain Le musée du sabot La chaumière aux orties Le jardin des plantes sauvages Feu de St Clair Notre village La mairie Les élus Les projets Les subventions La salle des fêtes Le gîte communal Etat Civil Contactez-nous Les associations Comité des fêtes Association du Four à pain Club des Millénaires Club "Image 27" Confrérie de Charité Anciens Combattants Club Remise en forme Les Amis des Ifs Association 4HR Formalités administratives Où s'adresser Jumelage Liens utiles Numéros d'urgence et liensDeux arbres aménagés en chapelles font la renommée de notre commune. Ces deux ifs mâles (Taxus baccata) seraient âgés d'environ 1500 ans et donc nés aux alentours des 5 eme et 6 eme siècles, époque des invasions burgondes et wisigoths. Ces deux arbres, dont le tour de taille est très imposant, respectivement 14 et 16 mètres atteignent une hauteur de 20 mètres. Au 13 eme siècle, l'église et le cimetière sont implantés près des ifs. Le portail d'entrée de l'église est un vestige de l'époque. Les cavités se sont créées naturellement, le coeur de l'arbre se réduisant en poussière peu à peu. L'if de gauche est doté d'une chapelle dédiée à Sainte Anne et a été consacrée le 9 avril 1866 par l'Evêque d'Evreux, Monseigneur Decouvoux. L'if de droite possède un oratoire dédié à Notre Dame de Lourdes consacré le 15 juin 1897. En 2001, la commune a reçu le label "Arbres remarquables" décerné par l'association "A.R.B.R.E" pour le soin qu'elle donne à ses deux millénaires.
Les Ifs millénaires